Chido Güey, Part 3: Laguna Bacalar – Akumal

Our next stop was an overnight in the Magic Pueblo of Laguna Bacalar in the Quintana Roo. It is a small sleepy town near a large turquoise freshwater lake with a sandy white bottom. There, we found a hippie hostel named Casa China which accepted me and gave Mum and Dad the best suite with an amazing view of the fresh water lake. The colour of the lake was stunning just like the one at Isle of Pine in New Caledonia said Mum and certainly I enjoyed drinking from it but refused categorically to go swimming in it, despite the fact that I needed a good bath. While my parents were cooling of in the lake, I worked my magic and befriended a girl from Spain.

dsc_1287

DCIM100GOPRO

Nobody can resist my charm

DSC_1286

Casa China

Notre prochain arrêt fut dans le village magique de Bacalar dans la région du Quintana Roo. Ce petit village bien tranquille est situé sur les berges d’un lac d’eau douce couleur turquoise et aux bancs de sable blanc. Là, nous avons été accueillis dans un hôtel de hippie nommé Casa China où mes parents ont pu séjourner dans une chambre avec une vue imprenable sur le lac. Les couleurs de l’eau ressemblaient à celles de l’île des Pins en Nouvelle Calédonie a dit Maman et j’ai adoré boire cette eau douce mais au grand d’espoir de mes parents qui pensaient que j’avais bien besoin d’un bain, j’ai catégoriquement refusé d’y mettre les pattes. Au lieu de cela, j’ai encore fait appel à mes charmes pour séduire une jeune Espagnole tandis que mes parents batifolaient dans l’eau.

 

DSC_1291

Vue de la chambre de Casa China

dsc_1278

dsc_1283

Nuestra próxima parada fue el Pueblo Mágico de la Laguna Bacalar en el estado del Quintana Roo. Este pueblo bien tranquilo se ubica al lado de un lago de agua dulce, de color turquesa y arena blanca. Allí encontramos un hotel de hippies que me aceptó y dio a mis padres una habitación con la mejor vista de la laguna. Los colores de ese lago se parecían mucho a las de la isla de los Pins, una pequeña isla de la Nueva Caledonia dijo Mamá. Por supuesto me encantó beber el agua pero negué categóricamente ponerme las patas en del agua a pesar de que necesitaba un baño. En vez de mojarme, y mientras mis padres nadaban, seduce una joven Española.

DSC_1270

Berges de Casa China

DSC_1273

Je me repose a la Casa China

DCIM100GOPRO

Chilling by the Laguna Bacalar

We set off again late the next morning to reach the turtle sanctuary of Akumal. 25 minutes drive north of Tulum this very touristic area is smack in the middle of turtle ground where they come and lay their eggs. These beaches are tightly guarded and monitored by the locals and tourists alike who keep a close eye from dusk during the nights of the months of August and September to help the baby turtles reach the sea. While the babies are looked after, the big turtles can be observed at about 300 meters of the public beach, swimming and grazing the grass early in the morning.

DCIM100GOPRO

Akumal beach

Nous avons repris la route le lendemain pour rejoindre le sanctuaire des tortues d’Akumal. À 25 minutes de route de la ville de Tulum, Akumal est un site très touristique en plein milieu d’un sanctuaire de tortues qui viennent y pondre leurs œufs. Ces dernières sont attentivement protégées par les locaux et les touristes qui gardent un œil à la tombée du jour et durant les nuits des mois d’août et de septembre pour aider les bébés tortues à rejoindre sans encombre la mer. Pendant ce temps-là, les touristes peuvent s’aventurer à 300 mètres de la plage, et nager parmi les grosses tortues qui elles nagent et broutent tranquillement les algues.

DCIM100GOPRO

Akumal beach

La mañana siguiente, manejamos en dirección de Akumal para llegar al santuario de las tortugas. Ubicada a 25 minutos de la ciudad de Tulum, Akumal es un sitio turístico al centro de un santuario de tortugas que vienen dejar sus huevos sobre las playas de los hoteles. Las tortugas y los nidos están protegidos por los habitantes quienes cuidan los nidos al anochecer y durante las noches de los meses de augusto y septiembre para ayudar a las tortugas a llegar al mar. Mientras tanto, los turistas pueden nadar a 300 metros de la playa con las tortugas adultas quienes están nadando y comiendo tranquilamente.

DSC_1301

Les petites tortues venaient juste de naitre, vous pouvez encore voir la coque des oeufs.

 

While in Akumal, we stayed in a very nice hotel named Del Sol, with air conditioning and a private bathroom and sheets on the bed and a good mattress, which I secretly tested while Mum and Dad were swimming at the beach. There was even a balcony with a spectacular view of the Caribbean Sea. Really, it was lovely. Mum and Dad loved it as well but were a wee bit shocked at the price difference between the states of Chiapas and the Mayan Riviera as they had been multiplied by five. The area is extremely beautiful yet Mum and Dad thought it was very much geared for affluent foreign tourists looking to spend some time in a spa retreat or play golf, all the while being exposed to a very polished (and maybe synthetic) Mexican experienced.

 

DCIM100GOPRO

Playa Akumal

Pendant notre séjour, nous avons été accueillis dans un petit hôtel bien sympathique nommé Del Sol. Nous avions une salle de bains privée,  la climatisation, des draps sur le lit, un bon matelas que j’ai testé en secret lorsque Papa et Maman étaient à la plage. Nous avions même un balcon avec une vue imprenable sur la mer que j’ai vraiment adorée. Je sais que Papa et Maman eux aussi ont beaucoup apprécié, par contre ils ont été légèrement choqués des prix entre l’état de Chiapas et celui de la Riviera Maya, ces derniers étant multipliés par cinq. Il était très évident que cette partie du Mexique est principalement réservée aux touristes étrangers fortunés en quête de soleil, de terrain de golf et d’une expérience culturelle mexicaine quelque peu artificielle.

dsc_1299DSC_1298

DCIM100GOPRO

My humans enjoying Akumal beach.

Durante nuestra estancia en Akumal, nos quedamos en un hotel muy cómodo que se llama hotel Del Sol. En nuestra habitación tuvimos un baño privado, sabanas sobre un buen colchón donde sube en secreto cuando Mamá y Papá estaban en la playa. Teníamos también el clima, y una vista del mar maravillosa. Yo sé que a mis humanos les encantó el hotel pero fueron muy sorprendidos de la diferencia de precios entre el estado de Chiapas y el de la Riviera Maya. Ellos fueron multiplicados por cinco. Fue muy evidente que esa región de México es reservada por turistas ricos que buscan una estancia en un spa o jugar golf y tener una experiencia artificial de México.

DSC_1300

View from the hotel bedroom

dsc_1293

I like this nice room.

When Mum and Dad arrived in Akumal, they decided to stay for a few days to enjoy the beautiful beach but also to get a chance to snorkel with the turtles. Akumal is the turtle sanctuary for long neck turtles who come and nest on the very same beach our hotel was located on. The town itself is quite small but the beaches are stunning. It was early the next morning following arrival that Mum and Dad took their snorkelling gear and went to find the turtles on the public beach. It did not take them long before they swam toward a big turtle who was grazing peacefully. During their one hour swim, they had the chance to see a good half dozen turtles, some had even big fish resting on their shell. Mum took a video of the near drowning experience, as Dad likes to call it, and she tried to capture some good footage which I hope you will enjoy.

Lorsque Maman et Papa sont arrivés à Akumal, ils ont décidé d’y rester pendant quelques jours pour profiter des plages mais aussi avoir l’opportunité de nager avec les tortues. Le saviez-vous, mais Akumal est un sanctuaire pour les tortues à long cou, et nous avons eu la chance de séjourner dans un hôtel dont la plage faisait partie de la zone de nidification de ces tortues. C’est au petit matin du deuxième jour de notre séjour que j’ai vu mes humains se lever très tôt et partir en maillot de bain, masque et tuba à la main en direction de la plage publique. Une fois dans l’eau, ne s’en est pas fallu longtemps avant qu’ils rencontrent leur première tortue. Durant l’heure suivante, ils ont croisé une demi douzaine de tortues, certaines avaient même des poissons collés comme des ventouses sur leur carapace. Maman a pris une vidéo de ces bêtes, afin de vous faire partager l’expérience.

Cuando mis humanos llegaron en Akumal, decidieron quedarse allá por algunos días para aprovechar de las playas pero también tener la oportunidad de nadar con las tortugas. Lo sabían que Akumal era el santuario de las tortugas al cuello largo y nosotros tuvimos la posibilidad de quedarnos en un hotel cual playa se ubicaba en una zona de nidos. Al amanecer del segundo día, vi a mis humanos salir en traje de baños con el equipamiento de snorkeling, tomando la dirección de la playa pública. A poco tiempo, ellos encontraron tortugas y durante la hora entera que se quedaron en el agua, vieron la mitad de una docena de tortugas. Algunas tenían peses sobre su espalda. Mamá sacó una vídeo de su encuentro con las tortugas y espero que será una buena maneja de compartir la experiencia.

As always, I hope you enjoyed my wee blog, and if it was the case don’t forget to add a wee comment at the end and or send us some news updates from you, as always my humans love to receive messages from their families and friends.

Comme à l’habitude, j’espère que mon petit blog vous aura plu. Si c’est le cas, n’oubliez pas de m’envoyer un petit commentaire en fin du blog ou encore mieux, de vos nouvelles car comme vous le savez, mes humains aiment toujours recevoir des nouvelles de leurs familles et amis.

Como siempre, espero que les gustó mi blog. Si es el caso, no se olviden de escribirme un comentario en fin del blog, o mejor ya de mandarnos de sus noticias, y como siempre a mis humanos les encanta recibir correo de sus familias y amigos.

¡Hasta luego!

Güero, el Gigolo

 

 

 

 

2 thoughts on “Chido Güey, Part 3: Laguna Bacalar – Akumal

  1. M-J

    Hola chicos!
    It looks amazing. What a beautiful part of the world. It seems like you are enjoying yourselves.

    JF and I will be travelling once more to Annapolis for Thanksgiving, which is this coming weekend. We will be there for the Boat Show, but also to take our boat out of the water. We are still waiting of Transport Canada to register our new home as a Canadian vessel. It has been so many months now, and we cannot wait to officially change the name and celebrate its new nationality.

    Here in TO it is starting to look like fall. JF has been dealing with sciatic nerve issues for now 3 weeks. His situation is improving gradually, and can now sit for a longer periods of time. He has a new desk at the office where he works standing up, a yoga mat where he stretches 3 times a day and a yoga ball where he can sit to rest his feet when tired of standing up. This little unpredicted issue made us realize how fragile we are and reinforced our desire to pursue our dream.

    School is as crazy as always. High expectations, not enough time, too many things to do and so many meetings to attend. We had breakfast with Sandra C. this morning and Nuit Blanche is happening tonight in town. We miss Quebec as we were there last time in February. We are planning to be there for Xmas again this year.

    We are counting the days yet time is flying by like crazy says JF. Let us know if there are changes of plans on your agenda.
    P.S. What is your agenda now?
    Gros bisou à vous 3 de TO
    M-J & JF

    Like

  2. Wahkuna Post author

    Coucou Marie-Josée et Jean-François,

    Tout d’abord nous pensons bien à Jean-François car ce genre de problème de santé est vraiment désagréable. Il faut bien en prendre soin car oui, une nouvelle vie vous attend. Je sais que vous devez compter les jours mais cela arrive vite, vous verrez.

    Pour le moment, nous sommes de retour à la Marina Chiapas depuis un mois, sur le bateau et nous achevons chaque semaine des projets afin d’être prêts pour le Puddle Jump. La semaine dernière Robert a fait la vérification de tous les winches (7 au total) qui avaient bien besoin de nettoyage. De mon côté, je mets à jour l’alphabet de drapeaux que nous avons acheté pour rien, il nous manque des lettres, j’attaque aussi une série de drapeaux dont nous aurons besoin lors de notre traversée. Mon premier est un drapeau Kanak, ou néo-calédonien, que je vais hisser une fois que nous aurons remplacé la corde qui tient tous nos drapeaux. Nous l’avions remplacée il y a un an, mais les UV l’ont littéralement mangée. Robert a mis en place un système de AIS, il attend encore des connexions électriques, mais l’unité fonctionne déjà. J’ai donc refait une couverture en toile pour la boîte d’instruments et maintenant j’attaque un système de panneaux à moustiquaire pour le cockpit. Il y a beaucoup de couture sur un bateau, et je suis super contente d’avoir ma Sailrite et une petite machine domestique pour tous ces projets.

    Chaque semaine, nous sortons aussi pendant une journée, pour tester le bateau, car nous ne voulons pas perdre le pied marin. Nous vérifions l’état des voiles, et l’ensemble du fonctionnement du bateau.

    Ce que je suis aussi en train de faire est de tester là meilleure façon de conserver des aliments et de repenser l’espace pour y stocker de la nourriture pour 30 jours. Par toujours facile, mais nous avons déjà des idées qu’il faudra tester là aussi en mer avant de partir.

    Et bien entendu, je m’occupe du transport de Güero. Emporter un chien dans le Pacifique Sud est tout à fait possible mais il y a des démarches à suivre et il faut s’assurer que l’animal n’ait pas la maladie de Leishmania ou la rage. Pour se faire, il faut un certificat d’un laboratoire agréé, hors le seul laboratoire reconnu par les autorités du Pacifique Sud est Cenesica et ce dernier ne teste pas la maladie de la Leishmania. À Papeete, les autorités exigent que les tests aient été faits soit aux Etats-Unis, soit en France. Total, il faut que je fasse envoyer les analyses à Paris via DHL la première semaine de novembre. Il faut donc que j’orchestre tout cela avec un vétérinaire certifié qui puisse me donner un cours de main avec la concervasion des pipettes de sang et le passage à la douane.

    Au mois de novembre nous partons aussi pour trois semaines en Irlande pour y rencontrer le dernier petit-enfant de Robert ( No 7, comme les winches) et pour y régler des affaires de famille qui se sont ajoutées dû à la santé de la maman de Robert. Cela sera un coût séjour et à cause de cela nous n’amènons pas Güero qui lui restera avec Enrique, le gérant de la marina.

    Nous serons de retour début du mois de décembre et espérons prendre la mer définitivement la première semaine du mois de février. Nous avons déjà un équipier, Barney, un ami qui viendra se joindre pour la traversée.

    Voilà donc les nouvelles fraîches de Wahkuna. Nous pensons bien à vous et nous savons combien vous devez être heureux de commencer votre nouvelle vie. Il y a tellement de chose à faire mais c’est un mode de vie super, comme vous le savez.

    Nous pensons bien à vous et vous envoyons de gros bisous à tous les deux.

    Bisous,

    Delphine, Robert, Güero et Wahkuna

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s