Fall 2014, El Dia de los Muertos

El Dia de los Muertos
Le Jour des Morts
Day of the Deads

Au Mexique, le concept de la mort n’est pas considéré comme étant quelque chose de tabou mais c’est plutôt l’occasion d’un moment familial ponctué de festivités, de commémorations en souvenir des défunts. Pendant deux jours, le 1er novembre et le 2 novembre, les Mexicains célèbrent leurs morts. Le 1er novembre est le jour de la célébration des enfants et de tous les Saints et le 2 novembre est réservé pour les adultes.

In Mexico, the concept of death is not regarded as taboo but rather the opportunity to celebrate and remember the dead members of the family. During the 1st and 2nd of November, the Mexicans celebrate their departed family members. The 1st of November is the day when All Saints and the children are celebrated and the 2nd is reserved for the adults.

Mais tout d’abord, un peu d’histoire. D’où vient le concept de cette célébration du jour des morts plus communément appelé : El Día de Los Muertos ? C’est à la fois un mélange de croyances aztèques et chrétiennes qui trouvent ses racines avec l’arrivée des Espagnols. A cette époque, la société aztèque pratique encore les rituels des sacrifices humains pendant tout le mois d’octobre afin d’honorer les Dieux. Cependant, avec la christianisation de la population, ces derniers furent interrompus et pour encourager les Indiens à se convertir au Christianisme, les prêtres gardèrent une certaine connexion avec la culture aztèque, en associant la Tout saint avec un certain nombre de symboles aztèques que l’on peut aujourd’hui encore trouver.

But first of all, let’s look at the history. Where does the celebration of the Day of the Dead, known as El Día de Los Muertos, comes from? It is a mix of Aztec and Christian believes with roots dating back to the Conquista period. At that time, the Aztec civilization still practiced human sacrifices during the whole month of October to honour their Gods. Yet, with the introduction of Christianity, the priests thought that if they kept some of the aspects of the Aztec death rituals such as All Saint Day it would encourage the community to convert to Christianity.

Pour célébrer El Día de Los Muertos, chaque famille mexicaine érige donc encore de nos jours un autel dans leur maison à la mémoire d’un proche. Cet autel doit comporter des éléments qui sont à la fois d’origine païenne et chrétienne. Pour commencer les quatre éléments de l’univers doivent y être représentés. L’eau qui sera placée dans un verre a pour fonction de désaltérer l’esprit du défunt lorsque celui-ci sera de retour. La terre symbolisée par El Pan de Los muertos, le pain des morts est un pain rond, sucré, aromatisé d’épices telle que l’anis. Ce pain a en son centre une petite bosse représentant le cœur des Aztèques sacrifiés et les quatre parties surélevées représentent leurs os mais aussi une croix. Le feu est évoqué par des bougies et le vent par les décorations en papier aux couleurs vives qui entourent l’autel. Il est aussi important d’avoir les objets suivants : un arc au-dessus de l’autel pour indiquer l’entrée à travers laquelle l’esprit pourra rejoindre le monde des vivants, un miroir au centre de l’autel légèrement incliné ; dans son reflet, une photo du défunt commémoré. Au centre de l’autel une croix faite de sel fin, représentant la purification. Il faut aussi des fleurs de couleur jaune, couleur de la mort chez les Aztèques. Enfin, sur l’autel ça et là on disperse la nourriture préférée et d’objets que la personne aimait.

Still today to celebrate El Día de Los Muertos, each Mexican family erects, in their home, an altar in memory of a love one. This altar contains certain elements that are from pagan as well Christian origins. To start with, the four elements of the universe must be represented. Water is placed in a glass, to quench the spirit’s thirst. Earth is symbolised by El Pan de Los muertos, the bread of the Dead, which is a sweet round shaped bread flavoured with spices such as aniseed. At the centre of the bread there is a raised part to remind us of the hearts of the sacrificed Aztecs, the lines on the sides represent their bones but also formed the shape of a cross. Fire is represented by candles and wind is symbolised by colourful decorating paper. The following objects are also important: an arc above the altar to form the entry used by the spirit to join the world of the living, a mirror which must be positioned to reflect a photo of the deceased and at the centre of the altar a salt cross for purification. Some yellow flowers are also added as the colour yellow is the colour of death for the Aztecs. Finally the favourite food and objects of the deceased are placed around the altar.

Les Mexicains décorent aussi leur autel avec des Calaveras, squelettes amusants qui furent inventés pendant le XIXe siècle par le journaliste et caricaturiste José Guadalupe Posada http://fr.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9_Guadalupe_Posada
Mais c’est grâce à l’œuvre de La Catrina de Diego Rivera que ce squelette développe une notoriété internationale.
Mexicans also decorate their altar with Calavera which are funny skeletons that were first drawn in the XIX century by a journalist cartoonist named José Guadalupe Posada
http://en.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9_Guadalupe_Posada
However it is in the work of the painter Diego Rivera, called La Catrina, that the skeleton finds an international notoriety.

En adoptant la Catrina comme Totem Mexicain, le peuple mexicain se rit de la Mort en lui faisant un véritable pied de nez et en envahissent pendant deux jours et deux nuits les cimetières pour y faire la fête. Les orquestres de Mariachis viennent y faire des concerts alors que les familles entières s’installent pour la durée du festival devant la tombe et dégustent le pain de mort et autres spécialités mexicaines, tout en buvant de la Tequila en l’honneur de leurs morts.

By adopting the Catrina as their Totem, the people of Mexico laugh at Death and present it with a real pied de nez. For two days and two nights they invade cemeteries to party. Mariachis bands give concerts while entire families come and settle for the duration of the festivities, enjoying some food and drinks in the memory of their love ones.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s